Conclusion

La cuisine moléculaire est le résultat de l’alliage entre la cuisine et la chimie. Elle est tout d’abord basée sur le visuel, un simple plat devient une véritable œuvre artistique. Cette cuisine sollicite également à différents degrés nos autres récepteurs sensoriels (odorat, toucher, goût). Cette prouesse technique se base principalement sur différentes techniques et réactions chimiques telles que la sphérification, la gélification et beaucoup d’autres. Nos sens sont en fait trompés.

La cuisine moléculaire n’est pas simple d’accès, car ce qui la rend unique est que les connaissances de cuisine dites "traditionnelle" ne sont pas suffisantes, effectivement il faut avoir un certain savoir scientifique et avoir le sens d’une organisation ainsi qu’une rigueur parfaite. De plus, le matériel nécessaire à la réalisation d’une grande part des plats ainsi que les produits chimiques ne sont pas toujours simples à trouver.

Beaucoup restent ainsi perplexes face au coût assez élevé de la gastronomie moléculaire en restaurant et d’autres se posent des questions à propos de ses effets sur la santé. Malgré ces nombreuses interrogations, on lui attribue de nombreux bénéfices. Alors, même si la cuisine moléculaire ne vise pas à remplacer la cuisine traditionnelle, elle peut être considérée comme la cuisine du futur. Elle permettra de lutter contre le gaspillage et la sous-nutrition et révolutionnera, nous en sommes sûrs, notre alimentation.